LES 28 H DE ROUBAIX A LA MARCHE

Alors que le corps a besoin de dormir et que tous les membres s’engourdissent, tiraillé entre s’avouer vaincu et tenir, le marcheur s’efforce d’y croire et  seul sa volonté mentale va dominer son corps et lui donner l’ordre de terminer l’épreuve.