WEB MAGAZINE LIVE

Reportages Vidéos

« LE REGARD FÉMININ, UNE REVOLUTION À L’ECRAN », AU « DELTA », À NAMUR, LE 07 DÉCEMBRE

« LE REGARD FÉMININ, UNE REVOLUTION À L’ECRAN », AU « DELTA », À NAMUR, LE 07 DÉCEMBRE

« LE REGARD FÉMININ, UNE REVOLUTION À L’ECRAN », AU « DELTA », À NAMUR, LE 07 DÉCEMBRE

Le « Delta-Espace culturel provincial », à Namur © Province de Namur

Le mardi 07 décembre, à 18h30, dans la « Salle Tambour » du « Delta »à Namur, nous pourrons assister à la  conférence d’Iris Brey Paris/1984), sur les notions de regard masculin et de regard féminin, en présentant son 2è livre « Regard fémi­nin, une Révo­lu­tion à l’Ecran » (« Éditions de l’Olivier », 2020), lauréat, en 2020 de la pre­mière édi­tion du « Prix de l’Essai fémi­niste » , du magazine français « Causette ».

Pour Iris Breycomme pour toute femme, il convient de réinventer une syntaxe du désirà l’écranen dehors du champ de la domination. Tel est le programme révolutionnaire de ce « Regard féminin », qui nous invite à nous  interroger sur le sens caché des images. Lors de sa conférenceIris Brey reviendra donc sur la notion du regard masculin et du regard féminin, sur l’importance de filmer les femmes comme sujets autonomesbien en dehors du champ de la domination.

Afficher l’image source

Marilyn Monroe dans « Sept Ans de Réflexion » (Billy Wilder)

Synopsis : « On se souvient de la légendaire robe soulevée par le vent de Marilyn Monroe (1926-1962),dans ‘Sept Ans de Réflexion’  (Billy Wilder/USA/1955/101′) ou encore du bikini de Halle Berry Cleveland/1966), la célèbre ‘ James Bond girl’, dans  ‘Meurs un autre Jour’ (Lee Tamahori/USA-UK/2002/132′). Devenues cultes, ces scènes ont marqué l’histoire du cinéma. De quoi ces images sont-elles le nom ? Depuis toujours, les femmes sont filmées comme des objets de plaisir, les privant de pouvoir au profit du regard masculin et de ses désirs. Pour faire face à ce male gaze majoritaire, Iris Brey montre comment s’est élaboré un regard … »

Afficher l’image source

Iris Bray et son livre « Le Regard Féminin-Une Révolution à l’Ecran »

Membre du « Collectif 50/50 » – ayant pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la  diversité dans le cinéma   et l’audiovisuel, cette auteure française est la fille d’une enseignante française et d’un chercheur américaindétentrice d’un doctorat en théorie du cinémade la « New York University », étant, tout à la fois, auteure, journalisteenseignante, à l’ « Université de Californie », à Parischroniqueuse, au magazine « Les Inrocks », depuis 2016, et critique de cinéma, notamment pour l’émission « La Dispute », sur « France Culture » et, depuis 2020, pour « Le Cercle Séries », sur « Canal + », son principal sujet d’intérêt étant les  représentations de genre et des sexualitésau cinéma et dans les séries télévisées.

Poursuivant sa lutte contre le sexisme, en 2017, elle lance « Sexe ant the Series », à découvrir sur « OCS »  (« Orange Cinéma Séries »), un bouquet télévisuel d’« Orange », créé en 2008, et est la scénariste d’une bande dessinée, « Sous nos Yeux. Petit Manifeste pour une Révolution du Regard » (Ed. « Bubble »/broché/12€), un ouvrage à destination des adolescentes et adolescents,  illustré par l’auteure française Mirion Malle (°Charente-Maritime/1992), diplômée des « Instituts Saint-Luc », à Saint-Gilles.

« Sous nos Yeux-Petit Manifeste pour une Révolution du Regard » ⓒ Iris Brey & Mirion Malle

Pour appuyer le propos d’Iris Braycette conférence sera suivie de la projection du long-métrage :

*** « Never Rarely Sometimes Away » (Eliza Hittman/USA-UK/fiction/2020/101′)

Never Rarely Sometimes Always: Talia Ryder, Sidney Flanigan

« Never Rarely Sometimes Always » (E. Hittman), avec Sidney Flanigan & Talia Ryder ⓒ « Focus Features »

Synopsis : « Deux adolescentes, Autumn et sa cousine Skylar, résident au sein d’une zone rurale de Pennsylvanie. Autumn doit faire face à une grossesse non désirée. Ne bénéficiant d’aucun soutien de la part de sa famille et de la communauté locale, les deux jeunes femmes se lancent dans un périple semé d’embûches jusqu’à New York … »

Never Rarely Sometimes Always: Sidney Flanigan, Talia Ryder

« Never Rarely Sometimes Always » (E. Hittman), avec Sidney Flanigan & Talia Ryder ⓒ « Focus Features »

Critiques de la Presse :

** par Stéphanie Belpêche, pour « Le Journal du Dimanche » : « Une approche frontale sans concessions ni fioritures, sans complaisance ni jugement, portée par deux actrices formidables. »

** par la Rédaction, pour « Voici » : « Une chronique adolescente hyperréaliste dans l’Amérique d’aujourd’hui, sans pathos ni surjeu dramatique avec, au contraire, beaucoup de douceur. »

** par Marine Langlois, pour « Culturebox-France Télévisions » : « Evitant la tragédie avec un grand ‘T’, ‘Never Rarely Sometimes Always’ se veut subtil sans pour autant perdre l’intensité de son propos. Une belle surprise de l’été. »

** par la Rédaction, pour « Le Parisien » : « Récit d’une adolescence bafouée doublé d’une critique des mouvements anti-avortement américains, ‘Never Rarely Sometimes Always’, film indépendant très bien interprété par ses deux jeunes comédiennes, est à l’image de son héroïne : dur, silencieux, mais aussi très touchant. »

** par Bruno Deruisseau, pour « Les Inrockuptibles » : « Avançant sur une crête d’émotion sans pathos et toujours ascensionnelle, […] c’est avant tout une affaire de corps, et c’est en cela que le film ne se réduit pas à son programme politique, par ailleurs limpide. La réalisatrice colle à la peau de son extraordinaire jeune actrice Sidney Flanigan. Ses films sont des œuvres de chair en lutte pour leur émancipation. »

Never Rarely Sometimes Always: Talia Ryder

« Never Rarely Sometimes Always » (E. Hittman), avec Sidney Flanigan & Talia Ryder ⓒ « Focus Features »

Prix obtenus en 2020 :

  • « Grand Prix du Jury », à « La Berlinale » (Berlin/Allemagne)
  • « Prix spécial du Jury », au « Sundance Film Festival » (Utah/Etats-Unis)
  • « Prix Film le plus émouvant », à l’« Heartland International Film Festival » (Indiana/Etats-Unis)
  • « Prix RTVE-Otra Mirada », au « Festival international du Film de Saint-Sébastien » (Espagne)
  • « Prix du meilleur Film international », au « Zone libre-Festivale di l’Arti Sonori » (Bastia/France)

Afficher l’image source

« Beach Rats » (Eliza Hittman)

Eliza Hittman (°New York/1979) est une scénaristeréalisatrice et productrice américaine, qui pour son second film,  « Beach Rats » (USA/   2017/98′), remporta, en 2017, le « Prix du meilleur Réalisateur »au « Sundance Film Festival », à Park City, le « Prix du meilleur Scénario dans un Long-Métrage américain »à l’ « Outfest « à Los Angeles, le « Grand Prix du Jury »à l’ « Independent Film Festival », à Boston, le « Future/Now Prize », au « Montclair Film Festival » et le « Prix du meilleur jeune Acteur britannique/ irlandais », au « London Film Critics Awards ».

Afficher l’image source

Eliza Hittman

Ces conférence et film sur l’importance du regard dans la lutte contre le sexisme méritent, assurément, le détourtant pour les femmes que pour les hommes. N’oublions donc pas de placer cet événement, au « Delta », dans nos agendas, en date du mardi 07 décembre, à 18h30.

Yves Calbert.