26 janvier 2022

ECHOS DU 21È « CINÉMAMED », JUSQU’AU 11 DÉCEMBRE

ECHOS DU 21È « CINÉMAMED », JUSQU’AU 11 DÉCEMBRE

ECHOS DU 21È « CINÉMAMED », JUSQU’AU 11 DÉCEMBRE

© « Cinémamed »

Jusqu‘à ce samedi 11 décembre, le 21è « Cinémamed » (« Festival du Film méditerranéen ») se poursuit dans  différentes salles bruxelloises.

… Et pas des moindres, puisque ce mardi 07 décembre, à 18h, c’est le « Palais des Beaux-Arts » (« Bozar ») qui nous attend, présentant, en collaboration avec le « Goethe Institut », le « Projet Halaquat » et son débat intitulé :  « Comment le Monde arabe est-il représenté au travers de son Cinéma ? »

Depuis 10 ans, les cinémas arabes s’imposent partout dans le mondedans les plus grands festivals et sur les chaînes de télévisionQuelles sont les évolutions majeures de ces cinémas depuis les printemps arabes ? Quels sont les thèmes et les préoccupations des cinéastes ? Quel est l’avenir du cinéma arabe en termes artistiques et économiques, ainsi que sa relation avec l’Europe ?

Pour en débattre, 4 panelistes issus de 4 pays arabes (EgypteLibanMaroc Tunisie) seront présents :

  • Samaher Alqadiréalisatrice égyptienne de « As I Want » (Egypte-Fra.-Nor.-Palestine-All./documentaire/2021) ;
  • Fatma Cherifdirectrice tunisienne du« Festival Gabes Cinéma Fen », en Tunisie ;
  • Ely Dagherréalisateur libanais de « The Sea Ahead » (Liban-Fra.-Bel./fiction2021/117′) ;
  • Reda Benjelloundirecteur marocain de la case documentaire sur la chaîne marocaine 2M « Des Histoires Et Des Hommes » (via « Zoom »).

Ce panel sera modéré par Karima Saïdiréalisatrice d’origine marocainemonteuse et enseignante en cinéma, titulaire d’un « master en écriture de films » (« ULB »), diplômée en « montages de films » et « continuité de scénarios »  (« INSAS »).

Ensuite, à 20h30, nous pourrons assister, en présence de son réalisateur Abdallah Al-Khatib, à la projection de :

*** « Little Palestine, Diary of a Siege » (Abdallah Al-Khatib/Liban-France/documentaire/2021/89’/film lauréatdu « Prix Ulysse Decipro du meilleur Documentaire », au« Festival Cinémed »à Montpellier).

Little Palestine, journal d'un siège 

« Little Palestine, Diary of a Siege » (Abdallah Al-Khatib) © « Bidayyat For Audiovisual Arts »

Synopsis : « Pendant la guerre civile syrienne, Yarmouk, quartier de Damas, où sont réfugié.e.s des milliers de  Palestinien.ne.s a été le lieu de combats féroces. ‘Little Palestine, Diary of a Siege’ est un journal filmé qui suit le destin des civils pendant le siège brutal de la ville, imposé par le régime syrien, suite à ces batailles … »

Notons que 4 films seront encore présentés en avant-premières nationales :

*** « A Chiara » (Jonas Carpignano/Fra.-Ita./fiction/2021/81’/film présenté, en 2021, au « Festival de Cannes »à la « Quinzaine des Réalisateurs »/projeté, en présence de l’actrice principale, Swamy Rotolo, le mardi 07, à 19h,  au « Ciné Aventure »).

A Chiara : Photo Swamy Rotolo

« A Chiara » (Jonas Carpignano) © « Imagine Film Distribution »

Synopsis : « Chiara, 16 ans, vit dans une petite ville de Calabre, entourée de toute sa famille. Pour les 18 ans de sa
sœur, une grande fête réunit tout le clan. Le lendemain, Claudio, son père, part sans laisser de traces. Elle décide alors
de mener l’enquête pour le retrouver. A mesure qu’elle s’approche de la vérité, son propre destin se dessine … »

*** « Haut et Fort » (Nabil Ayouch/Fra.-Maroc/fiction/2020/102’/film retenu, en 2021, en sélection officielle du  « Festival de Cannes »/également retenu pour la Compétition « RêVolutions »/projeté le mercredi 08, à 21h,  au « Palace »).

Haut et Fort

« Haut et Fort » (Nabil Ayouch) © « Cinéart »

Synopsis : « Anas, ancien rappeur, est engagé dans le centre culturel d’un quartier populaire de Casablanca. Encouragés par leur nouveau professeur, les jeunes vont tenter de se libérer du poids de certaines traditions pour vivre leur passion et s’exprimer à travers la culture hip-hop … »

*** « Maman pleut des Cordes » (Hugo de Faucompret/Fra./animation/2021/50’/avec la voix de Yolande Moreau/ film lauréat, en 2021, du « Grand-Prix du Best Short Aniimation », au « Rhode Island International Film Festival », aux Etats-Unis, * du « Best Animation Award », au « Shanghai TV Festival », en Chine* du « Prix du jury pour un spécial TV « , au « Festival international du Film d’Animation d’Annecy », en France, * du  « Prix du Jeune Public », à l’ « ONE Country ONE Film International Festival », à Apchat Issoireen France   , * du « La Grotta dei Piccoli Award », à Amantea, en Italie/projeté ce samedi 11, à 16h30, au « Palace »).

Maman pleut des cordes« Maman pleut des Cordes » (Hugo de Faucompret) © « Les Films du Préau »

Synopsis : « Jeanne, 8 ans, est une petite fille au caractère bien trempé. Sa mère, en revanche, traverse une dépression et doit envoyer sa fille passer Noël chez sa Mémé Oignon, les vacances promettant d’être une véritable aventure ... »

*** « My Kid (here we are) » (Nir Bergman/Israël-Ita./fiction/2020/92’/film retenu, en 2021, en sélection officielle  du « Festival de Cannes »/projeté ce mardi 07, à 19h, au « Ciné Aventure »).

Ce denier film sera également projeté, en présence de son réalisateur israélienNir Bergman, au « Palace », le samedi 11 décembre, à l’occasion du« Gala de Clôture », débutant à 20h, avec la proclamation du Palmarès et étant suivie d’une réception et d’une soirée musicale.

My Kid: Shai Avivi, Noam Imber

« My Kid (here we are) » (Nir Bergman) © « Imagine Film Distribution »

Synopsis : « Aharon a consacré sa vie à élever son fils autiste, Uri. Ils vivent ensemble dans une douce routine coupée du monde réel. Mais Uri est à présent un jeune adulte et il serait peut-être temps pour lui d’aller vivre dans une institution spécialisée. Sont-ils prêts pour cette séparation ? … »

Notons encore que l’acteur belge David Murgia (°Verviers/1988) – lauréat, en 2013, du « Magritte du meilleur Espoir masculin », pour « La Tête la Première » (Amélie van Lembt/Bel.-Fra./2012/89′) – sera présent au  « Cinémamed », pour présenter le film du réalisateur français Tony Gatlif (°Alger/1948) :

*** « Tom Medina » (Fra.-Sui./2021/100′), ce jeudi 09, à 18h30, au « Palace », et ce samedi 11, à 19h, au « Ciné Aventure ».

David Murgia, dans « Tom Medina » (Tony Gatlif) © « Les Films du Losange »

Synopsis : « Dans la mystique Camargue‘Tom Medina’ débarque en liberté surveillée chez Ulysse, homme au grand coeur. Tom aspire à devenir quelqu’un de bien, mais il se heurte à une hostilité ambiante, qui ne change pas à son égard. Quand il croise la route de Suzanne, qui a été séparée de sa fille, Tom est prêt à créer sa propre justice pour prendre sa revanche sur le monde … »

Tom Medina: David Murgia, Slimane Dazi

En Camargue, avec « Tom Medina » (Tony Gatlif) © « Les Films du Losange »

Critiques de la Presse :

** par Margherita Gera, pour « Les Fiches du Cinéma » : « En s’inspirant de son adolescence, Tony Gatlif signe un film sincère et vivant, où la quête d’identité est indissociable de celle – plus urgente encore – de liberté. »

** par Samuel Douhaire, pour « Télérama » : « À l’image de Tom, son héros trompe-la-mort dans cette saisissante scène d’ouverture, le nouveau film de Tony Gatlif — et peut-être son plus beau, plus de quarante ans après ses débuts — est d’une audace folle.« 

** par Laurent Cambon, pour « aVoir-aLire.com », : « Epique et flamboyant, le nouveau film de Tony Gartlif signe un retour sur l’enfance, la Camargue, l’amour, la rédemption, et la vie tout simplement. »

Afficher l’image source

Tony Gatlif, lauréat de deux « César », réalisateur, en 2021, de « Tom Medina »

Pour ceux qui l’ignoraient, soulignons que Tony Gatlif a remporté deux « César de la meilleure Musique écrite pour un Film », en 1999, pour « Gadjo Dilo » (Fra./1997/102’/film lauréat, en 1997, du « Léopard d’Argent » et du « Prix du Jury oecuménique »au « Festival international du Film de Locarno », ainsi que du« Grand-Prix de la Fondation Martini pour le Cinéma ») et en 2001, pour « Vengo » (Fra.-Esp./2000/90’/film lauréat, en 2001, de l’« Etoile d’Or du meilleur Compositeur de Musique originale de Films »à Paris).

En outre, Tony Gatlif a obtenu, au « Festival de Cannes », en 1993, le « Prix un certain Regard », pour « Latcho Drom » (Fra./1993/103’/film lauréat, en 1995, du « Prix du meilleur Film expérimental », à la « National Society of Film Critics Awards », aux Etats-Unis), ainsi qu’en 2004, le « Prix de la meilleure Mise en Scène », pour « Exils » (Fra./2004/ 104′).

C’était la dernière séance en présentiel, pour la 1ère année au « Palace » © « Cinemamed »/2019

Pour en revenir au dernières séances du 21è « Cinémamed », insistons sur le fait que la sécurité sanitaire est  assurée dans les différentes salles, le « CST » de chaque personne étant contrôlépièce d’identité à l’appui, le port du masque étant obligatoire, même pendant les projections, les jauges étant limitées à 200 spectateurs par salle !

Dès lors, pensant à Winston Churchill (1874-1965/ancien 1er Ministre britannique), qui, en temps de guerre, n’hésita pas à déclarer que nous devions « nous battre pour la culture », n’hésitons plus à assister à l’une ou l’autre des dernières séances de ce 21è « Cinémamed », cet apport de culture étant indispensable pour tout en chacun.

Pensant aux enfants et aux familles, nul doute que nous pouvons joindre l’agréable à l’utile, en profitant de votre  présence dans le Centre-Ville, pour profiter des « Plaisirs d’Hiver »de son « Marché de Noël », de sa patinoirede ses manèges et/ou de sa « Grande Roue », avant ou après d’être aller voir ensemble « Maman pleut des Cordes »  (Hugo de Faucompret), le dessin animé familial, qui, lauréat de nombreux Prix, sera projeté au « Palace », le samedi 11, à 16h30

Yves Calbert.