12 août 2020

REPORTAGES.VIDEO

Artisan du Média

2è “Festival Cinéma en Ville”, à Bruxelles, Ixelles, Molenbeek, jusqu’au Vendredi 07 Août

Frederick Wiseman, parrain du Festival, oscarisé en 2016 © Xavier Leoty/"AFP"

Spread the love

2è “Festival Cinéma en Ville”, à Bruxelles, Ixelles, Molenbeek, jusqu’au Vendredi 07 Août

Pour sa 2è édition, le “Festival Cinéma en Ville” aurait dû prendre place en octobre 2020. Vu l’urgence ressentie par les organisateurs de remettre au centre de nos vies des événenements culturels et collectifs, après une trop longue distanciationphysique et sociale, les enjeux à long terme pour la Culture étant nombreux, notamment concernant les emplois et statuts des personnes impliquées dans le secteur du Cinéma et autresarts de la scène.En 2020, ce Festival est organisé en 4 temps forts de projections et rencontres. Le 1er rendez-vous, entammé le samedi 25 juillet, se terminera le vendredi 07 août, à 21h45, au “Kinograph”à Ixelles, par la remise desPrix de la Compétition internationale, qui sera suivie de la projection den“Chez jolie Coiffure” (Rosine Mbakam/Bel./2018/70′), un film tourné dans un salon de coiffure belge, avec une employée camerounaiseen attente de sa régularisation.

Le cinéaste Frederick Wiseman lors d'une conférence à la Rochelle, pour le Festival International du Film, en juillet 2016

Frederick Wiseman, parrain du Festival, oscarisé en 2016 © Xavier Leoty/”AFP”

Le parrain de ce “Festival Cinéma en Ville”  est un cinéaste américain, ayant enseigné le droit à l’ “Harvard University”  et à la “Boston University”, Frederick Wiseman Boston/1930), membre d’honneur de l’ “Académie américaine des Arts et des Lettres”, ayant reçu, en 2016, un “Oscar d’Honneur pour l’Ensemble de sa Carrière“. En 2021, une importante rétrospective lui sera consacrée, en sa présence.En raison de cette pénible crise sanitaireFrederick Wiseman, ne pouvant être présent, a écrit : “Je pense que c’est courageux et intelligent d’organiser un festival du film documentaire, cet été, à Bruxelles. Les documentaires montrent le monde tel qu’il est, n’étant pas réalisés pour rencontrer des besoins polititiques égoïstes, tels ceux de Trump. J’admire et respecte lse réalisateurs de documentaires qui, avec honnêteté et intégrité, explorent un sujet complexe, voulant, en ces temps périlleux, le partager, avec le public.”—–

En 2021, à l’occasion de la 3è édition du “Festival Cinéma en Ville”, uneimportante rétrospective lui sera consacrée, en sa présence.

Programme de la Compétition internationale :

“Nuit debout” (Bob Nelson Makengo/RDC-Bel./2019/21′), au “Palace”, le jeudi 30, à 20h15 (1er film), en présence du réalisateur.

“Nuit debout”(Bob Nelson Makengo)Synopsis : “Le méga-barrage hydro-électrique Grand Inga sur le fleuve Congo, annoncé en 2015, est toujours en projet. En attendant, les nuits des grandes villes de la RDC sont éclairées de mille ‘led’ et vivent au son des générateurs électriques…”

* “Don’t Rush” (Elise Florenty & Marcel Türkowsky/Bel.-All.-Fra./2020/53’/film lauréat, en 2020, du “Prix du Court- Métrage”, au Festival “Cinéma du Réel”, à Paris), au “Palace”jeudi 30 juillet, séance à 20h15, après la projection du court-métrage“Don’t Rush” étant projeté en présence des réalisateurs.

“Don’t Rush” (Elise Florenty & Marcel Türkowsky)Synopsis : ” ‘Don’t Rush’ nous invite dans une chambre vaporeuse pour prendre le temps d’écouter l’émission de Giannis, dédiée au Rebetiko, musique arrivée dans les banlieues pauvres d’Athènes dans les années 20, composée par des exilés grecs revenus de Turquie…”

“Overseas” (Sung-A Yoon/Bel.-Fra./2019/90′), le vendredi 31, au “Palace”, à 20h15, en présence de la réalisatrice.

Synopsis “Aux Philippines, on déploie les femmes en masse vers nos villes, à l’étranger, comme aides ménagères ou nounous. Dans un centre de formation au travail domestique, un groupe de candidates au départ se préparent au mal du pays et maltraitances qui pourraient les atteindre…”

“Traverser” (Joël Richmond Mathieu Akafou/Fra.-Bel./2020/76’/en 1ère belge), au “Kinograph”, à Ixelles, le dimanche 02 août, à 17h30, en présence de Quentin Noirfalisse, producteur belge du film et journaliste.

“Traverser” (Joël Richmond Mathieu Akafou)Synopsis “Touré Inza Junior, que tous ses amis appellent Bourgeois, est ivoirien. Il est en Europe, en chemin comme tant de personnes migrantes, entre l’Italie et la France. Entre rêves et réalité, comment tracer sa propre route ?…”

* “Nous la mangerons, c’est la moindre des Choses” (Elsa Maury/Bel./2020/67’/en 1ère belge), au “Vendôme”, le lundi 03, à 20h30, en présence de la réalisatrice.

“Nous la mangerons, c’est la moindre des Choses”(Elsa Maury)Synopsis : “Nathalie, bergère dans le Piémont Cévenol, apprend à tuer ses bêtes et à s’approprier le territoire de son métier. Elle est prise sans relâche dans une interrogation à propos des manières de bien mourir pour ces êtres qui nous font vivre…”-

* “L’Indien de Guy Moquêt” (Joséphine Drouin Viallard/Fra./2019/27′), à“LaVallée”, à Molenbeek, le mercredi 05, à 21h45 (1er film). 

“L’Indien de Guy Moquêt” (Joséphine Drouin Viallard)Synopsis : “Il y a un homme étrange dans la rue. Il secoue son téléphone vers le ciel. Puis le regarde intensément. Puis le secoue à nouveau. Joséphine le filme et veut savoir pourquoi…”

* “Trouble Sleep” (Alain Kassanda/Fra.-Nigéria/2020/40′), à“LaVallée”, à Molenbeek, le mercredi 05, séance à 21h45, après la projection de “L’Indien de Guy Moquêt”.

“Trouble Sleep”(Alain Kassanda)Synopsis “Fred, diplômé sans emploi démarre un nouveau travail de taximan à Ibadan, 3è plus grande ville du Nigéria. Akin, lui, taxe les véhicules commerciaux pour le syndicat national des transports…” 

“Ailleurs, Partout” (Isabelle Ingold Vivianne Peremuter/Bel./202/63’/en 1ère belge), au “Palace”, à Bruxelles, le jeudi 06, à 19h, en présence des réalisatrices.

“Ailleurs, Partout”(Isabelle Ingold & Vivianne Peremuter)Synopsis “Shahin a fui son pays, l’Iran. Les réalisatrices le rencontrent à Athènes et suivent à travers leurs échanges épistolaires et amicaux son voyage vers le Royaume-Uni. Des brides de son histoire, faite de rêves et de désillusions, nous parviennent via les textos, des conversations téléphoniques… le compte rendu, aussi, des interrogatoires de l’office d’immigration…”

* Courts-Métrages, à “LaVallée”, à Molenbeek, le jeudi 06, à 21h45.- “This Means More” (Nicolas Gourault/Fra./2019/22’/film lauréat, en 2020, du“Prix du Court-Métrage Tënk”, au Festival  “Cinéma du Réel”à Paris), tournéen images de synthèse, sur la catastrophe dans le stade d’Hillsborough, à Shefield, auRoyaume-Unià l’écoute de témoignages de supporters du “Liverpool FC”

“This Means More”(Nicolas Gourault) – “Machini” (Frank Mukunday/RDC-Bel./2019/09′), un film d’animation qui – réalisé à l’aide de petits cailloux, de craie et d’une plaque de cuivre – débute dans les profondeurs du cours d’eau traversant Lubumbashi, en RDC

“Machini”(Frank Mukunday) – “Notre Territoire” (Mathieu Volpe/Bel./2019/21′), en présence du réalisateur, un film qui relate son retour àRignano, au sudde l’Italie., un village loin de l’imagerie des cartes postales…

“Notre Territoire” (Mathieu Volpe)

Séance spéciale, avec la remise desPrix de la Compétition internationale : * “Chez jolie Coiffure” (Rosine Mbakam/Bel./2018/70′), au “Kinograph”à Ixelles, le vendredi 07, à 21h45.

“Chez jolie Coiffure”(Rosine Mbakam)Synopsis : “Sabine est camerounaise, exilée en Belgique. Elle est gérante d’un salon de coiffure en attendant que sa situation se régularise. Dans un local de 8m2, Sabine et les autres coiffeuses s’organisent et s’entraident pour faire face à la clandestinité…”

Pour la billeterie, consulter le site web : http://www.leptitcine.be/N’oublions pas l’obligation duport du masque et de la distanciation physique entre les “bulles”.

 Yves Calbert